Aubameyang de Barcelone ajoute la pose de “Dragon Ball Z” à son incroyable répertoire de célébration de buts – News 24

Barcelone sort vainqueur de Classique dimanche et avec style avec une raclée 4-0 des rivaux du Real Madrid menés par Pierre-Emerick Aubameyang (diffuser la rediffusion sur ESPN + aux États-Unis).

Les premières inquiétudes au Bernabeu ont été bien gérées et complètement surmontées à la demi-heure quand Aubameyang a ouvert le score pour les visiteurs avec son huitième but en seulement 11 matchs depuis qu’il a rejoint le Barça début février sur un transfert gratuit d’Arsenal.

Après plus de buts de Ronald Araujo et Ferran Torres, Aubameyang a ensuite ajouté une seconde pour compléter la victoire en seconde période.

Malgré les huées qui résonnent dans le stade, l’attaquant gabonais a fait en sorte de marquer ce moment mémorable en ajoutant nouvelle entrée dans sa collection déjà impressionnante de célébration de but.

Courant vers la ligne de touche, Aubameyang a ramassé une petite balle orange, l’a tenue en l’air et a touché son front avec deux doigts en référence au classique de l’anime “Dragon Ball Z”.

La pose est une référence à la puissance de la “transmission instantanée” utilisé par Goku dans “Dragon Ball Z”, qui donne au personnage le pouvoir de se téléporter lui-même et les autres à travers les royaumes et les dimensions à la vitesse de la lumière.

“Oui, bien sûr, pour être précis, [it was] Dragon Ball Z”, a confirmé plus tard Aubameyang à beIN Sports. “J’ai un souhait, c’est juste gagner ici. Je pense beaucoup à ma famille, beaucoup à mes grands-parents qui ne sont plus avec nous, mais ici, je suis content d’avoir marqué pour eux aujourd’hui. »

L’ancien attaquant d’Arsenal a souvent exprimé son amour pour “Dragon Ball Z” au fil des ans et même grand tatouage sur sa cuisse en hommage au spectacle japonais bien-aimé.

Bien sûr, Aubameyang s’est essayé à plusieurs reprises à l’art des célébrations de buts extraordinaires, l’attaquant de 32 ans exploitant régulièrement le monde des super-héros et des dessins animés pour s’inspirer.

Le premier masque à porter était le masque Spider-Man, qu’Aubameyang portait pour célébrer son premier but pour Saint-Etienne en France.


Déménageant au Borussia Dortmund, Auba semble avoir considérablement amélioré son masque de fête Spidey en plastique lorsqu’il l’a enlevé de son short pour célébrer un but contre le Bayern Munich en 2014.


C’est également au cours de ses années à Dortmund qu’Auba a porté pour la première fois le masque de Batman, marquant contre ses rivaux locaux Schalke en 2015, puis rejoignant Marco Reus en tant que Robin pour former l’impressionnant duo jaune de lutte contre le crime.


L’année suivante, il a même fêter son anniversaire avec un gâteau sur le thème de la Batmobile.


L’attaquant arborait une variété de masques différents au Westfalenstadion, dont un identifié plus tard dans le cadre de la campagne “The Masked Finisher” de Nike pour célébrer un but contre son rival local Schalke 04. Cela lui a valu une amende et une “bonne conversation”. de Dortmund, où la société rivale de vêtements de sport Puma est actionnaire et fournisseur d’équipements.


Après avoir déménagé à Arsenal, Auba a rendu hommage au super-héros Marvel Black Panther lorsqu’il a marqué contre Rennes en Ligue Europa et a célébré en portant un masque plutôt élaboré de qualité cinématographique. L’attaquant a ensuite rendu hommage à la star de Black Panther Chadwick Boseman en prenant la pose “Wakanda Forever” après avoir marqué contre Liverpool lors du Community Shield 2020, un jour après l’annonce de la mort par choc de l’acteur.


En plus des films et des bandes dessinées, Auba a également marqué quelques buts en montrant ses talents acrobatiques enviables, roulant et culbutant avec aisance au fur et à mesure. Pas mal pour un homme dans la trentaine.


Bien sûr, en ce qui concerne les buts de célébration, vous ne pouvez pas battre la poignée de main polie, dont beaucoup ont été effectuées entre Auba et son ancien coéquipier l’attaquant Alexandre Lacazette pendant leurs jours à Arsenal.


Cependant, aussi complexe que soit leur poignée de main, cela ne signifie pas qu’Auba et Laca ne frappent pas occasionnellement l’étrange boogie après le but.

Leave a Comment

%d bloggers like this: