Boruto : le fils prodigue de Naruto

Fin 2016 en France (deux ans plus tôt au Japon), Naruto s’est débarrassé de son kunai, après quinze ans de bons et loyaux services. Ainsi, la série qui fut ici le grand phénomène manga des années 2000 touche à sa fin, mais avec la promesse d’un retour, à travers le fils, qui fut introduit dans la dernière page de la saga de Masashi Kishimoto.

Naruto Gaiden : volume de transition raconté par Masashi Kishimoto lui-même

C’est donc le descendant légitime de la série, piloté par deux scénaristes de la galaxie naruto. premier dessinateur, Mikio Ikemoto qui est l’assistante de longue date de Masashi Kishimoto sur naruto. Scénariste puis Ukyo Kodashiqui font Boruto : Film Narutole onzième long métrage de la franchise, sorti en 2015 et responsable du lancement du personnage Boruto.

L’action se déroule plusieurs années après la fin de la grande guerre ninja et la confrontation avec Madara et Kaguya. Nos héros adolescents grandissent, se marient et ont des enfants. Et cette nouvelle génération agit désormais en héros et équipe le personnel dont nous allons raconter les aventures.

Masashi Kishimoto lui-même a lancé le mouvement avec un tir d’une dizaine de chapitres compilés après la fin naruto : Naruto Gaiden – 7ème Hokage et la Lune Rouge, paru en France en janvier dernier. Si Boruto est là, il est satisfait du rôle supplémentaire, le devant de la scène est occupé par Sarada, la fille de Sasuke et Sakura, qui accompagne Naruto dans l’événement. Hokage de Konoha, en mission dangereuse. Que faire de la transition vers l’original tourner en préparation pour: boruto.

Bandeau promotionnel accompagnant la sortie française de Boruto

Dès lors, l’actualité de Naruto ne se tarit jamais vraiment sur Kana, qui maintient pleinement la continuité : novembre 2016, le dernier tome de naruto ; janvier 2017, Naruto Gaïden ; Mars 2017, le premier volume de boruto ; et juillet 2017, pour Japan Expo, la sortie du second tome. Car il s’agit de faire revivre encore et encore un phénomène fédérateur et bénéfique. Au risque de tirer trop de ficelles ?

Une histoire parentale très différente
BORUTO © 2016 par Masashi Kishimoto, Mikio ikemoro, Ukio Kodashi / SHUEISHA Inc

Cependant, la stratégie éditoriale semble bonne et le matériel proposé apparaît, sinon convaincant, du moins attractif. C’est finalement rafraîchissant d’assister à la reddition entre les personnages principaux de cet univers. Donc, Naruto Gaïden surtout vrai pour le duo formé par Sarada et ChôChô, fille de Chôji, c’est très amusant à suivre. Aussi, boruto suscitent la curiosité dans la façon dont l’enfant se démarque du père et renouvelle le thème narratif.

Le grand motif des relations intergénérationnelles et plus particulièrement le motif de la parentalité est impliqué dans naruto, y a-t-il quelque chose qui est immédiatement abordé alors qu’il pourrait être laissé en arrière-plan ou mythologique dans la série originale. Dans boruto, les enfants sont constamment en présence de leurs pères et mères et cela conditionne leur comportement. On est loin des rangs des orphelins qui forment le noyau dur des héros narutoet cela change beaucoup de choses.

Il y a là quelque chose de fondamentalement nouveau qui parlera, d’une autre manière, mais bien sûr, à un jeune public qui s’immergera dans boruto, au-delà même du plaisir de renouer avec l’univers aimé. Pourtant, pour l’instant, la parentalité est abordée comme un sacré échec : Sasuke est absent et Sakura est rétrogradée au rang de femme au foyer désespérée, Sarada se transforme en Naruto débordé par son travail et submergé par ses responsabilités, quittant plus ou moins le quotidien de la famille, au grand dam de son fils qui lui préfère forcément le ténébreux Uchiha. Déni parental et autres fantasmes parentaux : cela devrait résonner chez certains lecteurs !

Un complot grave qui inquiète les pères
BORUTO © 2016 par Masashi Kishimoto, Mikio ikemoro, Ukio Kodashi / SHUEISHA Inc

Le reste, les ingrédients sont là, et il y en a. Nous avons un complot de ninja qui perdure, bien qu’il ne semble pas très transcendant pour l’instant. Nous développons le fil mythologique de Kaguya, le principal antagoniste de la série originale, qui a été introduit tardivement et finalement creusé un peu dedans. Possibilité de poursuivre le travail et donc de combler des lacunes.

Second tome attendu pour Japan Expo

La difficulté est ici de faire entrer les jeunes personnages, en formation, dans une aventure à l’enjeu équilibré : il faut justifier que les parents, omnipotents et omniprésents, s’effacent pour laisser l’action décisive aux futurs enfants. affronter une adversité toujours impressionnante à ne pas résoudre avant même que nos héros ne soient entrés dans le monde. Les similitudes ne sont pas si claires.

Un autre souci peut venir du rythme du manga et de son contenu. Côté rythme, ce manga a déjà été publié sur Saut Shonen hebdomadaireaimer naruto… mais tous les mois ! C’est un rythme assez lent pour un tel titre car nous aurons trois tomes par an au lieu de cinq ou six naruto. Surtout, le titre a fait ses débuts il y a bientôt un an au Japon, en mai 2016, et nous venons de terminer, après dix chapitres, l’intrigue racontée dans le film sorti en 2015. Le chapitre 11, vient de sortir et est disponible en France en la diffusion simultanée depuis début avril a finalement commencé le contenu original.

Néanmoins, le grand attrait de boruto réside dans la découverte de divers enfants nés de l’union, parfois surprenante, du protagoniste de naruto, et dans ce qu’il est advenu, une fois adultes, de tous ces jeunes héros désormais aux commandes. Et ça, franchement, pour un lecteur qui accompagne ces personnages depuis des années, ça vaut le coup.

Une nouvelle génération est mise à l’épreuve, dans un ordre qui devrait rappeler de bons souvenirs aux lecteurs de Naruto
BORUTO © 2016 par Masashi Kishimoto, Mikio ikemoro, Ukio Kodashi / SHUEISHA Inc

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Boruto – Naruto nouvelle génération T1. Par Ukyô Kodashi (scénario) et Mikio Ikemoto (dessin). Basé sur le travail de Masashi Kishimoto. La traduction de Misato Raillard. Cana. Paru le 3 mars 2017. 208 pages. 5,45 euros (prix de lancement).

Commandez Boruto – Naruto Next Generations sur Amazon ou FNAC

Commandez Naruto Gaiden – 7th Hokage et Red Moon sur Amazon ou FNAC

Leave a Comment