Hunter X Hunter (2011) DVD Review Vol.2 – Anime Dvd

Le troisième tour des Hunter Trials était en cours, et c’était au tour de Leolio de gagner dans la Tour des Astuces. Son adversaire était un prisonnier qui était doué dans l’art du bluff, testant Leorio. Sans le savoir, le groupe va se trouver dans une situation très difficile… Pourront-ils passer à la prochaine phase d’examen ?

La nouvelle adaptation animée de Hunter X Hunter se poursuit en grande pompe. Riche de 10 nouveaux épisodes, il adapte quasiment toutes les fins du premier arc de la série.
D’abord, on assiste aux résultats de la troisième ronde d’examens, qui ne sont pas sans surprises. Ici, pas de vrai combat et encore une fois l’aventure teste le jugement des concurrents. Seul Kirua mérite un défi semblable à la violence, une scène qui a marqué les lecteurs de mangas de son temps… La quatrième épreuve suivante, qui contraste fortement avec le premier défi des concurrents. Chaque qualifié se verra attribuer une «cible», un participant dont il devra voler le badge tout en conservant son badge jusqu’à la finale. On entre dans une séquence beaucoup plus pêchue sans avoir à composer avec des clashs bêtes et classiques. Se déroulant sur plusieurs fronts, cette chasse s’est avérée plus stratégique qu’autre chose et pleine de surprises. Vient enfin l’ultime épreuve, un tournoi d’affrontement aux principes radicalement déformés qui ne dure finalement que deux épisodes alors que le run précédent s’avère bien plus long. Le récit de cette séquence est également très particulier. En effet, si les combats de Gon nous étaient montrés pour ce qu’ils sont, le reste des combats se déroulerait à travers l’histoire de Satotsu. Le processus, fait intéressant, permet de se concentrer sur certains éléments du scénario plutôt que sur la bataille elle-même. Bien sûr le destin de Killua est ici fulgurant, les lecteurs de mangas en connaissent très bien la raison. Au final, on connaît le vainqueur de cette session d’examens, mais une nouvelle voie s’ouvre avec ce vingtième épisode, et le scénario suivant a commencé.


Les dix seconds épisodes conservent généralement les erreurs et les qualités du premier. Parfois, nous verrons une censure ennuyeuse, en particulier lors du célèbre duel de Killua dans la tour du tour. L’anime est toujours orienté vers le grand public, ce qui se ressent par le choix de couleurs vives et des designs de personnages plus arrondis que dans le manga de Togashi. Mais le plus gros défaut de cette adaptation, encore une fois, c’est qu’elle n’est pas à la hauteur de son grand frère, l’adaptation animée de 1999. Celle-ci a une ambiance prenante et un ton très mature, cette nouvelle monture de 2011 est plutôt adaptée aux plus jeunes. public, touchera moins le public le plus exigeant. Le dernier défaut de la box réside dans la présence d'”épisodes résumés”. C’est une pratique assez courante dans l’animation japonaise, mais la présence d’épisodes qui résument le début de la série alors que les années vingt n’ont pas été franchies est mal vue sachant que sans ces épisodes les coffrets apporteraient un point final à l’arc d’examen Hunter. .
Néanmoins, le rythme incroyablement dynamique, la mise en scène souvent efficace et surtout le plaisir de retrouver Gon et sa famille sur nos écrans de télé nous ont beaucoup amusés, à tel point que nous avons parcouru avec bonheur dix épisodes !

Du côté de l’adaptation française, on est toujours en très bonne forme. Ce nouveau doublage s’est avéré supérieur à celui proposé par Dybex dans la version 1999. Jacky Berger a fait un travail brillant en jouant Gon, mais ce qui a été le plus remarquable a sans doute été la prouesse de Jean-Marco Montalto qui a su incarner Hisoka et Satotsu avec une jeu parfaitement assorti avec du caractère. Le travail de Daisuke Namikawa sur Hisoka dans la version japonaise est déjà remarquable, mais son homologue français n’est pas particulièrement envieux.
L’édition Kana Home Video s’avère également de très bonne qualité, c’est un plaisir de retrouver des visuels de DVD japonais. En revanche, si on commence à s’habituer à des formats de packaging très pointus, l’absence de bonus est dommage, et ce ne sont pas les livrets proposés qui vont changer la donne.

Force est de constater que la version 2011 de Hunter X Hunter a ses défauts, notamment par rapport à la série de 1999. Cependant, ce nouvel épisode souligne l’immense plaisir que nous avons eu à découvrir le manga animé de Yoshihiro Togashi, grâce aux animations soignées, à la mise en scène explosive et à la continuité rythme qui va avec. vous permet de profiter de dix de ces épisodes à la fois. Après des mois d’attente, nos efforts ont été assez récompensés, d’autant que le troisième coffret verra le jour moins d’un mois après le second, et contiendra une modique somme de 15 épisodes, sans augmentation de prix ! Félicitations à Kana pour tous ses efforts sur ce nouveau cadre animé, l’éditeur honore ainsi son auteur, ce manga étonnant et ses fans !

Leave a Comment

%d bloggers like this: