L’ancêtre Hunter x Hunter atterrit sur l’ADN

Yū Yū Hakusho a marqué les esprits en 1990. L’anime de 112 épisodes, est revenu en France grâce à la plateforme ADN, qui l’a ajouté à son catalogue à partir du 25 juin.

Qu’est-ce que c’est ça Y Yu Hakusho ?

Début Y Yu Hakusho est un manga en 19 volumes de Yoshihiro Togashi publié au Japon entre 1990 et 1994. Son adaptation en série animée a produit 112 épisodes. A l’intérieur, nous suivons Yusuke Urameshi, un combattant de quatorze ans qui est mort en sauvant un enfant d’un accident. Mais la mort imprévue de l’enfant dans le royaume des morts, le sacrifice est rendu inutile. Une seconde chance est alors donnée à Yusuke à condition qu’il devienne un détective du monde spirituel chargé de traquer les démons qui viennent commettre des crimes dans le monde des humains.

Cousine loin de Dragon Ball

La plupart des francophones connaissent cette série Y Yu Hakusho au début des années 2000 grâce à la chaîne Mangas. Ils vont sûrement l’adorer car il rappelle un autre anime totalement décomplexé qui a ébloui leur jeunesse : Dragon Ball. Par conséquent, Y Yu Hakusho en effet l’une des premières oeuvres proches de l’oeuvre d’Akira Toriyama. Tout y est : protagonistes naïfs, humour omniprésent, abus de testostérone, potiches féminines, excès de confrontation. De plus, on n’oublie pas les références au Royaume des Morts et au Tournoi d’Arts Martiaux, éléments récurrents de Dragon Ball. Court, Yu Yu Hakusho nous ramène à l’époque shonen où rien n’a d’importance, sauf regarder deux guerriers vaincus s’envoyer des pommes de terre foraines.

Y Yu Hakusho : mieux ou moins bien queHunter X Hunter ?

Contrairement àHunter X Hunter, Y Yu Hakusho ni brille pour le scénario ni la psychologie. Bien sûr, nous avons des héros charismatiques que nous aimons, d’autant plus que chacun d’eux a quelque chose en commun avecHunter X Hunter : Yusuke est aussi féroce que Gon, Hiei est aussi sombre que Kilua, Kurama est aussi loyal que Kurapika, et Kuwabara est aussi stupide que Leorio. Mais tout comme HxH, ces quatre forment un groupe solide et complémentaire. Mention spéciale pour Hiei, “Vegeta” de l’équipe est sans aucun doute le personnage le plus développé et le plus intéressant des 4.

Au niveau de l’animation, la série a mal vieilli, se marquant parfois par des blancs fixes et des couleurs ternes. Cependant, il montre plus brut et vivant queHunter X Hunter, l’atmosphère et le niveau de conception des personnages. Les personnages ont ainsi un certain style qui donne l’impression que la série va être touchée par le mouvement Rock des années 70/80. Enfin, que dire du générique (surtout le premier) qui sert de modèle de présentation, de chansons épiques et de piliers pour les soirées karaoké.

Première partie de Y Yu Hakusho est disponible sur DNA à partir du 25 juin.

Leave a Comment

%d bloggers like this: