Le meilleur anime des jeux de casino

En ce qui concerne les jeux de casino, la culture japonaise engendre plusieurs paradoxes : les jeux d’argent sont illégaux et la plupart des casinos terrestres sont interdits depuis le début du XXe siècle, il en va de même dans le domaine des casinos en ligne. Cependant, imaginez que les Japonais aiment toujours les machines pour parier. Dans la culture populaire, les mangas et les anime qui traitent de ce sujet sont nombreux. Trois chefs-d’œuvre du genre viennent à l’esprit lorsqu’on aborde le sujet, l’occasion pour vous d’en apprendre plus sur l’histoire des jeux japonais.

Histoire du jeu au Japon

Le jeu est interdit au Japon, car le pays est assez conservateur à bien des égards, et c’est pourquoi vous ne pouvez pas parier d’argent sur les machines à sous, la roulette ou les jeux de cartes. Avant 2016, lorsque le Japon a officiellement légalisé les casinos et les jeux de hasard, vous ne pouviez pas gagner d’argent en tant que prix. Au lieu de gagner de l’argent aux célèbres jeux de Pachinko, Mahjong et autres loteries, les joueurs gagnent des prix qui peuvent aller de simples peluches à des billets d’avion vers des destinations exotiques !

Meilleurs jeux de casino et anime japonais

Voici donc une liste des anime les plus célèbres sur le thème du jeu. Émotions et coups de maître vous attendent !

Kakegurui : joueur compulsif

Dans cet anime, vous suivez la misère de l’académie privée Hyakkaou, qui enseigne à de jeunes riches les arts de la stratégie et du jeu. Les jeux proposés sont des jeux de cartes mais aussi des jeux de hasard comme le chi-fou-mi et autres divertissements basés sur le hasard. Pendant que les élèves sont formés à l’art du jeu, un élève exceptionnel entre dans l’école et confronte sa philosophie du jeu avec les philosophies des autres élèves.

Ce manga très populaire a l’avantage d’être disponible sur Netflix et dans une véritable version française. Le principe de Kakegurui est de montrer qu’il y a un certain grain de folie à désirer en jouant au jeu, et c’est justement cette perte de contrôle sur la réalité qui plaît aux joueurs.

Gyakkyou Burai Kaiji : la plus haute victime

Eh bien, le scénario de ce manga étonnant adapté en série télévisée en 2007 rappelle un peu le succès phénoménal de Squid Games. C’est l’histoire de Kaiji Itou, un type de bâtard axé sur le jeu et l’alcool qui se retrouve lourdement endetté après un mauvais coup d’un vieux camarade. Pour rembourser cette énorme dette, il participe à un tournoi de jeu illégal qui se déroule sur un bateau de croisière. Ce fut le début d’une succession grondante de scènes de jeu et d’hémoglobines dans laquelle de nombreux joueurs payèrent de leur vie un manque de stratégie voire de chance.

L’essentiel est de savoir si Kaiji Itou abandonnera un jour, et c’est la question posée dans ce manga à bout de souffle qui accorde tant d’importance à la nature humaine. Malgré le design quelque peu daté, cet anime conserve l’esprit très distinctif qui en fait l’un de nos favoris sur le thème du jeu.

Akagi ou Génie qui est allé du côté obscur

Si vous aimez la culture chinoise, vous connaissez tous le jeu Mahjong, un jeu de société très simple qui demande des années à maîtriser. Pas étonnant que ce manga soit l’un des mangas les plus populaires de tous les temps. La société japonaise aime aussi les histoires d’ombres avec des héros désespérés, c’est pourquoi nous rencontrons ici Nangou, un joueur ordinaire qui finit par se retrouver dans une situation inséparable. Afin de rattraper une dette insurmontable, il doit participer au tournoi du Mahkong avec la mafia, sous peine de mort.

Alors qu’il est sur le point de perdre la vie, il rencontre Shigeru Akagi, un jeune homme qui ne se ressemble pas beaucoup mais qui est doué dans l’art du Mahjong. Ensemble, ils vont nouer une amitié surprenante qui pourrait les mener, qui sait, à la victoire.

Leave a Comment

%d bloggers like this: