One Piece : L’arc de Wano Kuni était-il trop long ?

Par sydney

– Publié le 28 avril 2022 à 13:05

L’arc Wano Kuni ne se termine jamais dans One Piece, en fait c’est officiellement le plus long de toute la saga. Mais si le battage médiatique était définitivement là au début, n’en sommes-nous pas arrivés au point où l’arc devient… trop long ?

Revenons quelques années plus tôt. One Piece Chapter 909 sort en cette belle journée d’été du 29 juin 2018. Après l’avoir taquiné de Punk Hazard et rencontré les deux moitiés de Kinemon, Oda nous offre enfin le très attendu Wano Kuni et son arc de samouraï maléfique, qui soyez une bataille mythique avec un épéiste de génie et un équipage monstre des créatures les plus puissantes du monde : Kaid ; mais il devrait aussi être plein de révélations sur One Piece et le siècle oublié. Mais si on a droit à quelques rebondissements, certains commencent tout de même à s’y retrouver depuis longtemps.

Rythme déséquilibré au combat

Il faut dire que ce sentiment est accentué par les longues railleries de nombreux combattants de l’équipage de Kaid, que ce soit Tobi Roppo ou Okanban, qui finissent par avoir un combat très court. Nous avons alors été surpris qu’il ait fallu tant de chapitres à Wano Kuni pour faire une intrigue finale autour de ce minuscule affrontement. Les palmes pointent clairement vers un combat Zoro/King, qui se termine très vite quand on pense au fait que King a été la dernière race à être vaincue à être directement déracinée par les Tenryubito.

Big Mom, irrésistible réapparition

Mais si ces combats brillent par des introductions démesurées par rapport à leurs conclusions, il y a pire encore : le bégaiement de Big Mom. Yonkou existe depuis le chapitre 907, avant même le lancement de l’arc, lorsqu’il a annoncé au téléphone à Kaid qu’il voulait payer Luffy. Mais malheureusement depuis lors, la majeure partie semble être trop narrative, étant constamment évacuée par le mangaka à travers des “choses” plutôt étranges, comme lorsque Robin aidé par Jinbei l’a fait sortir du combat.

Révélation frustrante

Et au-delà de la question du combat, il y a bien sûr la question de la révélation. On avait clairement droit il y a quelques semaines à l’annonce de la véritable identité du Hito Hito no Mi, le modèle Nika. Mais c’est un petit cadeau quand on sait que pendant plusieurs dizaines de chapitres, Momonosuke a eu entre les mains le journal de son père, tenu par Yamato. Si Oda aime percer les petits secrets de son histoire, savoir qu’on a déjà accès à plus de 50 chapitres de ce journal, auquel les héros se réfèrent toujours, est une frustration qui prend plus de temps !

Leave a Comment

%d bloggers like this: