Quels sont les termes à connaître pour apprendre le manga ?

Comme tous les genres, le manga a son propre vocabulaire. Voici les mots que vous devez connaître pour vous lancer dans ce genre.

Termes de base

terme de mangas se traduit littéralement par “images idiotes” et fait référence aux bandes dessinées japonaises. Selon son créateur, l’artiste Hokusai, cela signifie “esquisse inachevée”. Ce mangaka est un mangaka.

UN anime est une série animée japonaise, souvent basée sur des mangas.

otaku : ce terme a deux significations différentes. En Occident, il désigne un fan de manga alors qu’au Japon, il désigne une personne tellement passionnée par un sujet qu’elle finit par s’enfermer dans son monde intérieur.

Genre

Livre d’art : une collection inédite d’illustrations souvent consacrées au manga, à l’anime, ou aux auteurs.

Drame : Un film ou une série japonaise mettant en scène de vrais acteurs. Un drame peut être une adaptation d’un manga ou un manga filmé. Il s’agit, par exemple, de GTO live ou de MPD Psycho.

Gekiga : littéralement “image dramatique”, le terme a été forgé par Tatsumi Yosihro des personnages Geki (“drame”, “jeu”) et Ga (onomatopée liée à la notion d’intensité). C’est un style de manga réaliste qui cible les adultes et qui s’intéresse aux problèmes sociaux.

Hentaï : porno manga.

Joséi : littéralement “jeunes femmes”, c’est un genre qui s’adresse à un public féminin plus âgé que le Shôjo (genre ciblant les adolescentes de 10 à 18 ans).

senne : un genre qui cible les jeunes adultes de sexe masculin ou uniquement les jeunes adultes. C’est par exemple Berserk.

Shônen : un genre ciblant les adolescents. Ceci, par exemple, Dragon Ball, naruto, Une pièce, Hunter X Hunter etc. C’est généralement le genre qui obtient les meilleures ventes. Parmi les sous-genres shnen, on retrouve notamment nekketsu (qui représente un héros courageux comme dans Une pièce et Dragon Ball Par exemple).

suffixe

Les suffixes sont très importants. Ne pas l’utiliser est considéré comme impoli. Seuls les membres de la famille peuvent être appelés sans utiliser le suffixe.

Chan : un suffixe affectueux utilisé spécifiquement pour les petits enfants ou les jeunes filles.

kun : un signe de politesse entre garçons du même âge et qui se connaissent.

même : un signe de profond respect, par exemple pour un dieu. Cependant, ce terme est rarement utilisé à l’oral.

San : suffixe de base utilisé pour désigner tout le monde. C’est un signe de respect et d’absence de lien de proximité comme c’était le cas avec Monsieur ou Madame.

sempai : signifie “le plus ancien”. Ce terme désigne une personne à un niveau supérieur de la hiérarchie (à l’école, dans un sport ou même au travail). Il agit comme tuteur pour kohaï (ce terme signifie “le plus jeune” et désigne un jeune étudiant).

Sensei : signifie “professeur”. Ce suffixe est un signe de respect lorsqu’on salue un maître (professeur, médecin, coach sportif, etc.).

Shishou : signifie “maître”, désignant une personne reconnue dans son art.

Divers:

Baka : “stupide stupide”.

Bento : goûter.

Bushidō : code de conduite des samouraïs.

jeu de costumes : contraction de “costume” et “player”, ce terme désigne une pratique visant à se faire passer pour un manga, un jeu vidéo ou un personnage vedette japonais.

dénetsu : “Légende”.

dogeza : élément de politesse s’excuser. Il consiste à s’agenouiller sur le sol et à s’incliner pour toucher le sol avec la tête.

Furyo : « dévergondé », un terme pour les voyous.

kawaii : fait référence à quelque chose de drôle. Ce terme peut être utilisé pour décrire des objets, des animaux ou même des personnes.

Soupe de soja japonaise : une purée à base de soja fermentée utilisée dans les ramen.

moi : un sentiment fort qu’une personne éprouve.

voix : Bande originale. C’est juste la bande originale.

ramens : un plat d’origine chinoise composé de nouilles dans un bouillon parfumé.

Lisez aussi: 10 personnages féminins d’anime japonais que vous devez connaître

Leave a Comment

%d bloggers like this: